Qui a déjà relu ses cours ?

Dans 1 mois j’aurais 27 ans. J’ai quitté le monde étudiant il y a 2 ans et demi. Aujourd’hui que reste-t-il de ces années. Mis à part des souvenirs par milliers.

 

10 déménagements en 10 ans. Avec le recul je me dis que ce fut la période du changement. Peu à peu j’ai abandonné mon ancienne vie pour devenir adulte. Je me rappelle de mes premières années étudiantes. Une chambre en colocation, toujours en bazar, des photos couvrant les murs, des bibolos un peu partout et beaucoup de couleur. A 800 km de chez mes parents j’avais sans doute besoin de recréer un univers familier. J’avais emporté tellement de choses.

 

Et pourtant, en période de révisions je ressentais en moi une irrésistible envie de ranger. C’était comme un besoin d’ordonner les choses pour retrouver de la sérénité et passer au mieux cette période de stress. Parfois je me sentais même encore trop à l’étroit entourée de toutes ces choses. J’allais dehors, je trouvais un petit coin de verdure et je relisais mes cours en plein air.

 

Puis les années ont passées, j’ai construit mon nouveau moi et à chaque déménagement j’ai fais du tri. "Utile" ou "pas utile". "C’est tout à fait moi" ou au contraire "ce n’est plus moi". J’ai laissé un tas de choses dont je n’avais plus envie de m’encombrer chez mes parents. C’était sans doute une façon de rendre les décisions moins irréversibles.

 

Depuis que je travaille, le tri s’est accentué. Mon moi adulte n’aime plus les photos couvrant les murs ni les bibelots, ni l’excès de couleur.

Le monde dans lequel nous vivons nous envoie tellement de messages de toutes parts que j’ai besoin d’être au calme à la maison. J’aime les meubles blancs, l’harmonie et la simplicité. Depuis quelques mois j’entreprends de gérer le "tas de choses" chez mes parents. Je n’ai plus de vêtements là-bas, plus de livres. Récemment je me suis même attaquée à mes anciens cours. Quasiment 2 m linéaires de papiers. Impossible de stocker ça chez nous dans notre 46 m2 déjà bien optimisé. Alors je jette* presque tout.

 

Qui a déjà relu ses cours ? Que faites-vous de ces classeurs ? Quand bien même un jour je voudrais savoir à nouveau comment résoudre une intégrale triple je suppose que j’irais sur internet…

J’ai dit presque parce qu’évidemment j’ai du mal à me séparer de certains cours. Mais bon pas de stress, car après tout je garde ce que je veux. Pas le cours le plus difficile ou le plus utile. Non, celui qui me fait plaisir, et qui sait ? Peut-être que celui-là je le relirai.

 

 

* "jette" étant une expression bien entendu. Les cours sont recyclés et les fournitures (classeurs, pochettes, …)  réutilisées. Je vais d’ailleurs essayer de me débarrasser du surplus dans les mois à venir (don ou vente).

Écrire commentaire

Commentaires: 0