La perfection n'existe pas

Aujourd'hui j'ai envie de parler de perfection. Karma a 1 an et 4 mois. Depuis 1 an et 2 mois nous faisons de notre mieux. C'est notre premier chien. Un golden croisé berger australien. Elle nous demande du travail. Oui il faut lui donner à manger. Oui il faut la sortir. Minimum deux fois par jour. Tous les jours de l'année. Quelle que soit la météo. Quel que soit notre programme. Quelle que soit notre humeur. 

Lorsqu'on prend le TGV on paye plus cher. Lorsqu'on sort du TGV on prend un taxi parce qu'elle n'a pas le droit de prendre le métro. On paye une mutuelle tous les mois pour être en mesure de la soigner si il lui arrive quelque chose.


Nous acceptons toutes ces contraintes parce qu'elle nous donne plein d'amour au quotidien. Les randonnées sont devenues bien plus drôles. Avant on regardait le paysage maintenant on apprécie de la voir courir à fond au milieu. J'accepte ces contraintes parce qu'elle me motive à chaque jogging. Elle a toujours la pêche. J'accepte ces contraintes car elle n'oublie jamais de me dire bonjour quand j'arrive.


Au delà de ça nous l'éduquons. On apprend tout autant qu'elle. J'ai lu trois livres. Nous avons vu un comportementaliste. Tous les jours nous répétons. Nous gagnons en cohérence. Elle a appris la propreté. Elle a appris à ne pas bouger. À s'asseoir. Se coucher. Monter en voiture. Manger calmement sans stress. 


Elle est pleine d'énergie. Lui apprendre le contrôle est très difficile. Malgré toutes les balades, les activités de recherche, les parties de tire à la corde elle ne se fatigue pas. Chaque étape demande de la patience. Du temps. De la justesse dans le niveau de difficultés. 

Elle a besoin de courir. Nous la lachons quand nous estimons que l'environnement le permet. Au moins une fois par jour. Plus, si possible, selon la densité de promeneurs, les horaires de sorties des écoles, la quantité de déchets au sol, la proximité d'une route dangereuse. 


Nous travaillons le rappel et surtout sa capacité à rester calme. Par excès d'enthousiasme elle a toujours sauté même si nous ignorons ce comportement depuis le début pour ne pas l'encourager cela reste l'élément sur lequel nous avons le plus de mal. En laisse ce n'est pas trop un problème mais sans c'est un problème. Elle s'ameliore de jour en jour. Peu à peu l'éducation s'affine et elle se contrôle de mieux en mieux. 


Samedi il faisait super beau et c'était les vacances. Bref les paramètres sont réunis pour créer un environnement difficile. Je savais que vers 17h notre chienne allait se retrouver en présence de deux enfants d'1 an et demi. Du coup j'avais prévu une grande balade, le plus possible en liberté pour qu'elle se défoule bien.


En 1h Karma a croisé à peu près 70 personnes. 

Parmi ces promeneurs : 1 dame d'environ 75 ans, une canne à la main et accompagnée d'un chien. Son vieux chien est venu vers nous. 30m devant sa maîtresse. Bien sûr il est venu dire bonjour tout tranquillement. Karma a voulu dire bonjour aussi. Sauf qu'elle elle n'est pas vieille et qu'en 30m elle peut prendre beaucoup d'élan... 

J'ai tenté le rappel mais rien à faire. La difficulté est trop grande. Elle saute, la vieille dame titube et met quelques instants pour retrouver son équilibre. 

Il s'en suit une pluie de reproches et de cris : «mais il faut le dresser votre chien» «il faut le tenir en laisse» «il aurait pu me faire tomber» «j'ai une prothèse de hanche» blablabla.

Tout ça en hurlant et en essayant de taper mon chien avec sa canne.

Je me suis platement excusée sans savoir trop quoi dire d'autre. J'ai tort. Mon chien a sauté sur 1 personne / 70. Je suis responsable.


Mais aujourd'hui, avec 2 jours de recul je pense autrement. J'en ai marre de culpabiliser pour un rien. 

Le chien est (depuis peu) reconnu comme un être doué de sensibilité. Ce n'est pas un meuble. Donc non ma chienne n'est pas parfaite. Et quant à moi je suis également un être doué de sensibilité et je ne suis pas une maîtresse parfaite.


Alors j'ai envie de dire à toutes ces personnes qui critiquent une situation comme celle-ci sans me connaître que j'en ai marre. Et ma petite dame si vous êtes une experte en éducation canine je vous informe que votre comportement ne m'a pas aidé. Sans être moi-même une experte je sais que crier et agiter un baton ne rend pas un chien plus calme. 

Alors pour la prochaine fois, pensez à tourner le dos ce sera plus constructif que de me crier qu'il faut que «je dresse mon chien».


Je sais que la perfection n'existe pas. Aujourd'hui j'arrête de culpabiliser. Aujourd'hui je me dis que le plus important c'est la progression. 


Dans le zéro déchet et le minimalisme c'est pareil. On progresse à notre rythme. Et si un soir on a envie de manger un Mc Do et ben on le mange. On est sur un chemin. Nous progressons et nous ne sommes pas parfaits car nous sommes vivants.



D'ailleurs il y a deux semaines quand je suis arrivée au stand de mon fromager préféré au marché. Qu'est ce que j'ai vu ? Une dame avec des contenants. J'avais le sourire à fond et j'ai lancé «c'est cool je vois que je ne suis pas la seule à apporter mes contenants» et là ! [Vous n'allez pas en croire vos oreilles] Elle me dit : «oui mais moi mes contenants sont en verre».


Gloups.


Déception.


Ya pas que des gens biens qui font du zéro déchet ???


En guise de réponse j'ai vaguement dit : « Euh .. ben en fait ... je suis venue en courant .. avec ma chienne .. et le verre dans le sac à dos c'est lourd et.. fragile... et ma chienne elle a besoin de courir .. »


Mais mince alors ! Je fais ce que je veux !

#jarretedemejustifier


Bref. Morale de l'histoire : chacun évolue à sa vitesse. Restons bienveillants. Expliquons. Partageons mais surtout.. ne portons pas de jugement.

Karma, une chienne imparfaite. Mais on l'aime quand même.
Karma, une chienne imparfaite. Mais on l'aime quand même.

La bienveillance c'est comme le zéro déchet ou l'éducation canine. Ça s'apprend.

Sur cette photo j'apporte la preuve que, parfois, elle est calme^^
Sur cette photo j'apporte la preuve que, parfois, elle est calme^^

Écrire commentaire

Commentaires: 0